Cycle de stages Puissances de Femmes #3 : Nourrir la femme sage, rituel d’automne

du 27/09/2024 au 29/09/2024

Réservé aux femmes

Gîte Le Revel

12 places

350 € pour le stage
192 € pour l’hébergement

L’automne énergétique démarre vers le 6 août, et correspond à la période de la lune décroissante (troisième quartier). Dans le cycle de la femme, l’automne correspond à la période prémenstruelle, l’archétype est celui de l’enchanteresse, de la visionnaire. Dans le cycle de vie, l’automne correspond à la ménopause, qui renvoie à l’archétype de la Femme Sage.

L’automne est une saison confrontante, exigeante, turbulente, qui peut être difficile à vivre. Mais c’est aussi une saison merveilleuse, qui nous permet de lâcher, de trancher pour éliminer l’inutile et le superflu, de choisir ce que l’on récolte, de s’ouvrir à sa vulnérabilité, de revenir à son essence. C’est la saison CRÉATIVE… ! Elle nous invite à naviguer entre rêve et réalité, entre intuition et raison.

– L’automne de la nature, du cycle des femmes, de la vie
– Rêver sa vie, vivre ses rêves
– Nourrir et déployer sa créativité
– L’archétype de la Femme Sage
– Les énergies de l’Enchanteresse, de la Visionnaire et de la Furie

– Mieux vivre ma période prémenstruelle ou ma ménopause
– Me connecter à ma créativité et à mon intuition 
– Équilibrer en moi l’être et le faire
– Apprivoiser ma colère et oser l’exprimer
– Lâcher prise


« Que nous propose l’âme saisonnière de l’automne ?

Sur le plan physique : prendre soin de son corps, jouir de la vie par tous les sens.
Sur le plan émotionnel : trier son passé, prendre conscience de ses talents.
Sur le plan relationnel : prendre sa place, se respecter et respecter les autres.
Sur le plan spirituel : l’introspection, le discernement. »

– Marianne Grasselli Meier, « Rituels de femmes pour s’épanouir au Rythme des Saisons », Editions Trédaniel, 2016

Le gîte Le Revel est situé dans les Cévennes, sur le causse de Blandas, dont la biodiversité est remarquable. L’énergie du Causse et du lieu soutient et nourrit le travail thérapeutique. Le lieu est géré par un collectif avec des valeurs fortes, humaines, citoyennes et écologiques. La nourriture est bio et locale. Vous logerez en chambres de 2 ou 3 personnes, chaque chambre dispose d’une salle de bain et de toilettes privatives. Les tarifs indiqués comprennent la pension complète.


Informations pratiques :

Le stage est résidentiel, du vendredi 10h30 au dimanche 16h30. Si vous avez des restrictions alimentaires ou si vous souhaitez une chambre individuelle, indiquez le dans le formulaire d’inscription (+25 € par nuitée). Vous pouvez arriver la veille (dîner non fourni) avec un supplément de 33 € pour la nuit et le petit-déjeuner.

Confirmation du séjour :

Ce stage est soumis à un minimum de 8 participantes. Si ce minimum n’est pas atteint au plus tard 30 jours avant le début du stage, il sera annulé, les sommes versées vous seront intégralement remboursées.

Conditions de règlement et d’annulation :

Pour valider votre inscription, vous devez envoyer :

  • un chèque d’arrhes, non-remboursables, de 105 € à l’ordre de Brigitte Laurent pour l’animation du stage
  • un chèque d’arrhes de 55 € , non-remboursables, à l’ordre de SAS Revelaction pour l’hébergement.

Les deux chèques doivent être envoyés à Brigitte Laurent au 33 avenue du Maréchal Juin, 11 100 Narbonne.

Le solde de l’animation du stage est à régler 30 jours avant le début du stage, le solde de l’hébergement est à régler sur place (chèque ou espèces). En cas d’annulation moins de 30 jours avant le stage, ou en cas d’absence au stage, aucun remboursement n’est consenti.

Brigitte Laurent

« Formée à la psychothérapie, je vous accompagne sur votre chemin de vie, en particulier dans les moments de passage. Pour que vous puissiez cicatriser vos blessures, découvrir votre potentiel et osez l’exprimer. » En savoir plus>>


Une des principales caractéristiques de l’automne, celui de la nature, celui du cycle (période prémenstruelle), celui de la vie (ménopause), est qu’il nous permet de naviguer entre la profondeur intuitive du monde intérieur et la rationalité ordinaire du monde extérieur.

C’est à cet endroit qu’on peut réévaluer les choses (nos relations, nos projets, nos comportements) qui sont comme éclairées par notre flamme intérieure. Dans le mouvement inverse, c’est à la lumière de ce feu que l’on capte les visions, les messages, les intuitions, et qu’on peut alors les ramener dans le monde extérieur pour les concrétiser et agir.

Ce double mouvement est aussi la source de notre processus créatif. C’est à l’intérieur que nos créations prennent vie, c’est à l’intérieur qu’elles se développent dans un premier temps. Puis, lorsque le temps est venu, nous les laissons cheminer vers l’extérieur pour qu’elles puissent s’incarner dans la matière.

L’archétype de la Femme Sage nous aide à sentir et à respecter ce mouvement en nous, nous aide à mettre au monde nos enfants réels et symboliques.

« L’archétype de la Femme Sage appartient aux femmes de tout âge {…} Ces grands attributs (de la Femme Sage) paradoxaux sont, globalement : posséder la sagesse tout en cherchant sans cesse à apprendre ; être à la fois spontanée et fiable ; follement créative et constante ; audacieuse et vigilante ; entretenir la tradition et posséder une authentique originalité. »

— Clarissa Pinkola Estes, La danse des grand-mères, Grasset, 2007

Dans notre monde, les rêveurs ne sont pas très bien vus… « Il-elle est dans la lune » est rarement un compliment. Et pourtant, le monde a besoin du rêve et des rêveurs, tout autant que d’action et d’actifs !

Le rêve, nocturne ou éveillé, justement parce qu’il supprime les contraintes de la réalité, permet d’imaginer sans censure, en toute liberté, sans se demander si c’est possible, si « ça se fait », si je suis capable, sans se poser la question de la réalisation et de l’aboutissement.

Évidemment, le rêve manque de corps, manque de chair. Ne vivre que dans le rêve nous couperait de la vie, de l’éprouvé de la vie. L’action juste, celle qui se fonde sur un désir, sur un élan, est une dimension essentielle de notre être au monde.

Le rêve et l’action se complètent l’un l’autre, dans une danse de vie où leurs pas s’entremêlent.

Certaines personnes sont très à l’aise dans rêver, imaginer, mais sont très démunies dès lors qu’il s’agit de concrétiser leurs projets. D’autres se sentent très à l’aise dans l’action, en ont besoin même pour se sentir exister, mais ne s’autorisent pas à rêver, et donc à désirer, voire sont totalement coupés de leur capacité à imaginer et à sentir leurs désirs.

Dans ce stage, vous explorerez votre relation au rêve et votre relation à l’agir.

Pour ainsi vous autoriser à rêver votre vie et à vivre vos rêves…


La colère est une émotion qui est le plus souvent interdite aux femmes. Si jamais une femme se dresse, elle se verra vite catégorisée comme hystérique, ce qui est un bon moyen de ne pas considérer ce qu’elle a à exprimer.

La colère est une énergie, et elle n’est donc ni bien ni mal, ni gentille, ni méchante. Tout dépend de la façon dont on l’utilise, dont on l’exprime. Elle peut être destructrice, mais, quand elle est contenue et canalisée, elle a un grand pouvoir transformationnel et créateur.

Ce n’est pas pour rien qu’on associe la colère au feu : mal utilisé, il peut faire des ravages, bien utilisé, il est nourricier et guérisseur, il a un pouvoir de transmutation.

Il est donc fondamental pour les femmes de se réconcilier avec la colère et de s’autoriser à l’utiliser et à l’exprimer. Les énergies à l’œuvre en automne soutiennent ce mouvement et favorisent l’expression de la colère. À nous de faire en sorte que cette colère ne nous agisse pas, ne nous submerge pas, mais qu’elle nous permette de nous dresser, de dire « non », de dire « stop » et d’être ainsi dans le respect de nous-même et de nos valeurs.

L’archétype de la Furie sera notre guide dans ce cheminement.


« La colère est volonté et désobéissance. Survie, libération, créativité, urgence et ferveur. Elle est l’affirmation d’un besoin. L’exigence d’être prise en compte… C’est une occasion de se pencher sur soi, de prendre conscience de soi. C’est un engagement vis-à-vis de soi-même. Elle est empathie, amour de soi, responsabilité envers les autres. {…} Les femmes en colère brillent plus que le soleil… Votre colère est un don que vous vous faites, à vous et au monde qui est le vôtre. »

— Soraya Chemaly, Le pouvoir de la colère des femmes, Albin Michel, 2019

S'inscrire à la newsletter :

À ne pas rater !
Adresse e-mail non valide

Me suivre sur les réseaux sociaux :

Facebook
Icon youtube
Icon instagram
Défilement vers le haut